Poursuivre le débat : Des animaux et des hommes

  Des animaux et des hommes. Ceci signifie que je différencie les uns et les autres. Non pas que la différence fait qu’ils sont sans rapports les uns avec les autres, au contraire. En effet, nous sommes nous-mêmes, naturellement, des animaux humains qui par degrés plus ou moins constants se sont transformés en êtres humains ; ce développement se faisant concomitamment […]

» Lire la suite

Ouvrons le débat : le végétarisme comme éthique

Alors que nous vivons dans une société où manger de la viande fait partie des mœurs, avec un système encourageant l’élevage industriel apparu au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, et où ce marché rapporta 12,1 milliards d’euros en 2012 (avec les fast-foods s’imposant comme leader en France, avec 34 milliards d’euros de vente en 2012), des personnes au mode […]

» Lire la suite

Ouvrons le débat : La nécessité de la Terreur ?

Un avis tranchant de notre camarade Pierre Lucius …  Dans le cadre d’un conflit social généralisé, des mesures pour le salut de notre cause seront probablement nécessaires : parmi celles-ci, il faut envisager sans mélodrame une politique de Terreur. En effet, contrairement à l’image bourgeoise de massacres injustes et sans fin, la Terreur est souvent imposée à ceux qui la manient […]

» Lire la suite

Georges Sorel : un socialiste révolutionnaire !

Georges Sorel (1847-1922) fut un des grands animateurs du socialisme, à la fin du XIXe siècle et au début du XXe. Proche dans son inspiration d’un Charles Péguy, il était aussi un réconciliateur de Marx et de Proudhon, il avait une vision hautement mystique et morale de la révolution, qui lui faisait haïr les réformistes « à la Jaurès », […]

» Lire la suite

Réflexions sur la vie en communauté et les Zones Autonomes Durables

« Le monde, depuis un siècle, évolue à pas de géant. Tout se précipite : le vent du progrès nous coupe la face. Amer symptôme : l’accélération continue est le propre des chutes plutôt que des ascensions. » Gustave Thibon Lors d’un précédent numéro de Rébellion ( texte paru dans le Rébellion 69 de , nous avions évoqué la nécessité, pour tout […]

» Lire la suite

L’utopie réformiste

Dès les prémices, c’est à dire même au cours des révolutions qui précédent l’avènement du capitalisme et des sociétés bourgeoises, les partisans de la « modération » et des réformes ont toujours été enclin à préférer l’ordre établi au « désordre » et à « l’anarchie » révolutionnaire. C’est ce qui pousse par exemple une partie des conventionnels de 1791 à soutenir coûte que coûte un […]

» Lire la suite

Une révolution silencieuse ?

La révolution, être un révolutionnaire, combien d’images stéréotypés portent ces deux termes. Qu’est-ce donc qu’être révolutionnaire au XXI° siècle ? Les mythomanes d’extrême-droite et d’extrême-gauche projettent sur cette image tous leurs fantasmes et leurs névroses. Pour moi un révolutionnaire est quelqu’un qui trouve que le monde ne va pas comme il est et qui décide de FAIRE AUTREMENT. Pas de […]

» Lire la suite