Les pères du « national communisme » allemand : Heinrich Laufenberg et Fritz Wolffheim

L’expression « National-Bolchévique » est porteuse de nombreuses ambiguïtés, découlant de la mise côte à côte de deux notions totalement opposées en apparence, car servant à définir des expériences politiques souvent très différentes. Les différentes interprétations du phénomène, loin d’apporter une définition claire, ont entraîné au contraire de nombreuses confusions. Dans le cas d’Heinrich Laufenberg et de Fritz Wolffheim, l’appellation […]

» Lire la suite

David L’Epée : Le nationalisme russe à l’époque soviétique

Alors que l’issue de la crise qui déchire actuellement l’Ukraine est incertaine après la “révolution” survenue à Kiev et les événements de Crimée, le facteur du nationalisme russe (ou pro-russe) semble s’être invité dans le débat comme un élément-clé sans lequel il est impossible de comprendre ce qui se passe à l’Est. Il me paraît donc intéressant d’examiner quelles sont […]

» Lire la suite

Pour le Peuple et la Nation : Petite Histoire du National-Bolchévisme

Bien que porteur d’ambiguïtés, en premier lieu du fait de la réunion de deux notions en apparence totalement opposées, le National-Bolchévisme conserve un intérêt théorique indéniable et mérite qu’on continue à s’y intéresser.

» Lire la suite

« Har­ro Sc­hulze-Boy­sen, Un national-bolchevik dans L’Orchestre rouge »

Á tra­vers la fi­gure de Har­ro Sc­hulze-Boy­sen, na­tio­na­liste al­le­mand op­po­sé au na­zisme, Franck Ca­no­rel con­t­ri­bue à le­ver le voile sur un cou­rant po­li­tique souvent ca­ri­ca­tu­ré ou déc­rié, mais dont bien peu, jusqu’à ­p­rés­ent, ont pris la peine d’étu­dier en pro­fon­deur la ge­nèse et les po­si­tions : le na­tio­nal-bol­c­he­visme.

» Lire la suite