Entrevista a Guillaume Travers: La sociedad de la vigilancia como última etapa del liberalismo

La “sociedad abierta” liberal sólo puede subsistir bajo la imposición del control social y la vigilancia electrónica, pero el escritor Guillaume Travers sostiene que no se trate de una contradicción, sino de la conclusión lógica de la misma, idea que explora en su último ensayo: La Société de surveillance, stade ultime du libéralisme (Éditions La Nouvelle Librairie). Traduction : Juan […]

» Lire la suite

Entretien avec Guillaume Travers : La Société de surveillance, stade ultime du libéralisme

La “société ouverte” libérale ne peut vivre qu’enfermée dans le contrôle social et sous la surveillance constante d’un arsenal technologique. Cela n’étant absolument pas paradoxal pour Guillaume Travers qui donne l’explication de ce système dans son dernier essai :  La Société de surveillance, stade ultime du libéralisme (Éditions La Nouvelle Librairie). R/ Vous explorez dans votre dernier essai la « face […]

» Lire la suite