Affaire Benalla : Le roi système est nu

« L’affaire Benalla » est un classique de la vie politique française. Des barbouzes s’activent toujours dans les arrière-cours de la République. C’est le propre d’un système qui confisque le pouvoir populaire pour imposer ses propres objectifs sans que le peuple ait droit au chapitre.

Le problème pour Macron est qu’il s’est fait élire comme comme celui qui aller rompre avec les méthodes du « vieux monde »… Mais au-delà de la légitime indignation populaire et de l’hypocrisie de l’opposition parlementaire (Benalla est issu du service d’ordre du Parti « Socialiste » et la droite à une longue expérience des polices parallèles depuis feu Charles Pasqua), cette affaire révèle une évolution importante pour le système.

Que faisait Alexandre Benalla dans l’encadrement de la manifestation du 1er Mai ? Pourquoi était-il présent avec d’autres employés de la République en Marche ? On pourrait voir là une formation de ces personnes en vue d’une prise de contrôle directe de la sécurité publique par le gouvernement de l’oligarchie.

Le fait est que Macron et son entourage appliquent leur plan de « privatisation de la France » jusque dans le maintien de l’ordre. Le gouvernement n’ayant confiance en personne, ne pouvant s’appuyer sur aucune légitimité et cultivant l’art de diviser pour régner, il est dans l’obligation de soumettre à ses vues les agents qui garantissent sa sécurité et l’application de sa volonté.

Benalla est un pion dans ce vaste chantier de centralisation de la force autour de la personne présidentielle. Surveillance et flicage des opposants, mais aussi intervention dans la rue pour briser toutes les résistances. Le pouvoir s’emploie à gérer directement la chose et surtout à préparer un choc encore plus violent, car son programme ne peu conduire qu’à la désintégration des structures de la nation. Nous sommes entrés dans une nouvelle ère où tous les coups seront permis, y compris l’acharnement contre une victime à terre…

Louis Alexandre 

Vidéo en marge de la manif du 1er Mai

[RUSHS] ALEXANDRE BENALLA AVEC LES HAUTS GRADÉS DE LA PRÉFECTURE DE POLICE, LORS DE LA MANIF DU 1ER MAI

Voici l'intégralité de la séquence qui sera versée au dossier de la commission d'enquête parlementaire, si elle en fait la demande. [RUSHS] ALEXANDRE BENALLA AVEC LES HAUTS GRADÉS DE LA PRÉFECTURE DE POLICE, LORS DE LA MANIF DU 1ER MAI🚨 http://taranis.news/2018/07/rushs-alexandre-benalla-avec-les-hauts-grades-de-la-prefecture-de-police-lors-de-la-manif-du-1er-maiOn y voit tous les protagnistes de l'affaire : #AlexandreBenalla #VincentCrase #PhilippeMizerski, la Préfecture de Police de Paris (DOPC), la Brigade Anti-Criminalité… À un moment clef de la manifestation : celui où les CRS ont bloqués les accès au parc, fermés les grilles, et procédés à plusieurs centaines d'arrestations suivies d'autant de gardes à vues (un chiffre inédit). Certaines personnes sont toujours en procès suite à celà, ou seront jugés à l'automne. Alexandre Benalla a-t-il participé à la chaine de commandement qui a mené à cette "opération inédite" ?! Nous publions l'intégralité de nos rushs sur cette séquence, à vous d'y trouver des éléments qui sont passés inaperçus à nos yeux !

Publiée par Taranis News sur Lundi 23 juillet 2018

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.