Editorial 66 : Lou Mistrau me fa cantar…

C’est la lutte contre l’existence dominée par le travail salarié et non pour un réaménagement de la croissance capitaliste, un grand coup de mistral afin de nettoyer l’atmosphère pestilentielle de l’accumulation des marchandises et y substituer l’épanouissement de la communauté humaine revitalisée.

» Lire la suite