Gangs of New York : Martin Scorsese réfute Guillaume Faye…

Un article du numéro 2 ( mai 2003) de la revue Rébellion qui reste d’actualité … Des échos positifs étant parvenus à nos oreilles sur le dernier film de M. Scorcese, nous avons vu sa dernière œuvre. Nous savions par ces critiques, que celle-ci montrait les solidarités ethniques, le problème de l’immigration irlandaise au milieu du 19 ème siècles à […]

» Lire la suite

Editorial de Jean Galié : le langage de la vie réelle

La production des idées, des représentations, de la conscience, est tout d’abord immédiatement entrelacée dans l’activité matérielle et les relations matérielles des hommes, dans le langage de la vie réelle. La représentation, la pensée, les relations spirituelles des hommes apparaissent encore ici comme l’émanation directe de leur comportement matériel.

» Lire la suite

Editorial du numéro 68 : Faut-il lutter contre le TAFTA

EDITORIAL EN GUISE DIALOGIQUE. FAUT-IL LUTTER CONTRE LE TAFTA ? Nous avons reçu d’une lectrice le texte suivant auquel nous répondons ci-après : « Qu’il s’agisse de gens de gauche, d’extrême gauche, d’extrême droite ou d’ailleurs, plusieurs voix s’élèvent actuellement contre le Transatlantic Free Trade Area (TAFTA), c’est-à-dire le traité de libre échange entre l’Union Européenne et les Etats-Unis. Cette contestation a […]

» Lire la suite

Lucian Blaga, philosophe de l’enracinement et de la transcendance.

L’œuvre du philosophe roumain fait partie des grandes interrogations métaphysiques sur la question de la création, de l’existence et du rapport de l’homme à celles-ci. Elle nous montre une voie de réflexion sur la nature des peuples en général et des européens en particulier, sur leur passé, leur possible destin commun en devenir et sur leur spiritualité.

» Lire la suite

Editorial du numéro 67 : La démocratie contre la Botanique

Dans l’histoire des contestations contemporaines en France, il est assez rare de devoir évoquer la mort d’un manifestant du fait de l’usage répressif de la force publique. Le phénomène de révolte n’a jamais été suffisamment massif ni suffisamment offensif lors des dernières décennies pour , ne serait-ce, que faire chanceler le pouvoir établi.

» Lire la suite

Editorial 66 : Lou Mistrau me fa cantar…

C’est la lutte contre l’existence dominée par le travail salarié et non pour un réaménagement de la croissance capitaliste, un grand coup de mistral afin de nettoyer l’atmosphère pestilentielle de l’accumulation des marchandises et y substituer l’épanouissement de la communauté humaine revitalisée.

» Lire la suite