Entretien de Marie Chancel ( Rébellion ) sur la nouvelle situation politique française

Entretien du journaliste italien Luca Bagatin avec Marie Chancel sur la situation politique française à la suite du premier tour. Marie Chancel est une jeune militant de l’Organisation Socialiste Révolutionnaire Européenne qui collabore aussi à « Rébellion ». 

Luca Bagatin: Que pensez-vous, tout d’abord, des résultats du premier tour des élections présidentielles ?


Marie Chancel / Ces résultats sont historiques : pour la première fois dans l’histoire de la Vème République, les partis traditionnels, le Parti Socialiste et les Républicains (ex-UMP) ne sont pas présents au second tour. Cette élection voit également l’émergence d’un nouveau parti  « En Marche » d’Emmanuel Macron et c’est la deuxième fois que le Front National se retrouve au second tour. Le système a porté au second tour un homme qu’il a en grande partie créé : Emmanuel Macron ayant de solides réseaux dans les médias et les sphères de l’économie. Mais n’a pu empêcher de nombreux électeurs à voter pour celle que le système présente comme le Mal, Marine Le Pen.

Luca Bagatin: Pourquoi les partis traditionnels (républicains et PS) ont été vaincus?

Marie Chancel/ La crise de confiance est maintenant générale, autant à l’égard des institutions que de la presse, qu’elle soit écrite ou audiovisuelle. Toutefois, le PS et les Républicains meurent pour mieux muter : beaucoup des cadres des deux partis traditionnels ont rejoint En Marche ou appellent à voter pour son candidat Emmanuel Macron. Le libéralisme intégral du candidat d’En Marche puise autant dans le libéralisme sécuritaire des Républicains que dans le progressisme de la gauche social-démocrate.

Luca Bagatin: Vous pensez que Emmanuel Macron est le candidat de l’élite financière?

Marie Chancel / Emmanuel Macron est le candidat du camp progressiste et capitaliste, qui présente le capitalisme comme pouvant profiter à tous. C’est un ancien élève de l’Ecole Nationale d’administration, ex-banquier de Rothschild, et pro-immigration.

Luca Bagatin: Que pensez-vous de son adversaire Marine Le Pen?


Marie Chancel/ Marine Le Pen, représentée comme le mal absolu par les médias français, a su parler aux communes rurales et aux régions peri-urbaines, où se rassemble la France laissée à l’abandon. Cela explique sa présence au second tour des présidentielles.

Luca Bagatin: Pensez-vous que Jean-Luc Mélenchon a eu quelques chances de passer le premier tour ?

Marie Chancel/ Je ne pense pas car Jean-Luc Mélenchon a commis une erreur : il a refusé d’aller au bout de sa logique en embrassant la cause souverainiste. On ne peut pas défendre le peuple avec un régime parlementaire qui profitent aux intérêts privés.

Luca Bagatin: L’appel de l’OSRE contre les « candidats du systeme » a été efficace à votre avis?

Marie Chancel/ Je ne sais pas si l’appel de l’OSRE a été efficace mais il est évident que les citoyens français sont de plus en plus méfiants vis-à-vis du système en place; les sondages et les résultats des élections montrent que les gens ne comprennent plus à quoi ces notions renvoient. L’impression est que, gauche ou droite, les hommes politiques veulent la même chose, et font parti d’un même rouage.

Luca Bagatin: Quel avenir attend la France après le second tour de l’élection présidentielle?

Marie Chancel/  Avec Emmanuel Macron président la France sera vendu aux entreprises multinationales.

Source : 
www.amoreeliberta.blogspot.it


Laisser un commentaire